La Coalition Climat énumère ses recommandations principales avant le scrutin du 26 mai

69
Belga / D. Stockman

À quelques jours des élections, la Coalition Climat rappelle qu’ »une politique climatique juste doit être la colonne vertébrale des prochains gouvernements ». Elle encourage aussi « tout le monde » à participer à la marche pour le climat au festival de clôture organisés par les jeunes sur le site de Tour et Taxis ce vendredi 24 mai.

« Les cinq prochaines années seront cruciales pour limiter le réchauffement global à +1,5°C. La nouvelle législature aura donc un rôle décisif à jouer pour l’avenir de la planète et des générations futures. Pour relever ce défi, nos gouvernements devront travailler ensemble et de manière coordonnée afin de réduire drastiquement nos émissions à court terme et arriver à une décarbonation complète à long terme », avance la Coalition Climat, qui réunit 70 organisations de la société civile belge.

Quelles doivent être alors les priorités des prochains gouvernements? « Il faut d’une part améliorer la gouvernance climatique par l’adoption d’une loi spéciale climat (qui fixe les objectifs belges à moyen et long termes ainsi qu’une stratégie pour les atteindre, NDLR) et d’autre part rehausser largement l’ambition du Plan National Énergie-Climat 2030 d’ici fin 2019 (qui vise la réduction de gaz à effet de serre de minimum -55% d’ici 2030 et la décarbonation bien avant 2050, NDLR) », insiste le président de la Coalition climat, Nicolas Van Nuffel.

Journée d’action ce vendredi

Ce vendredi 24 mai, des actions décentralisées seront organisées par les jeunes dans tout le pays. En point d’orgue, la marche nationale pour le climat partira à 13h de la gare de Bruxelles-Central. Les manifestants ont ensuite rendez-vous à Tour et Taxis dès 14h30 pour le festival « Make Noise for Climate », avec à l’affiche notamment Alice on the Roof, Black Mamba et Don Cabron.

« Nous sommes déterminés à rester mobilisés après les élections pour assurer que les nouveaux élus fassent de la justice climatique et sociale leur priorité. Nous rappelons que nous ne faisons pas face à un enjeu de campagne, mais bien un enjeu de civilisation », prévient encore Nicolas Van Nuffel.