Une étrange créature marine aperçue au large des Baléares

Ph. Mettep / Creative Commons

Elle est surnommée la « Galère portugaise ». Elle ressemble à une méduse mais c’est un siphonophore. Cette étrange créature dont les tentacules peuvent mesurer jusqu’à 40 m de long a été aperçue au large de Majorque, Minorque et Ibiza.

En Espagne, le ministère de l’Environnement vient de lancer un appel à la prudence après l’apparition d’une « étrange créature » au large des Baléares, près des plages d’Ibiza, de Majorque et de Minorque. Il y a quelques jours, une touriste allemande a alerté les autorités après avoir aperçu ce qu’elle décrit comme une étrange créature ressemblant à une méduse.

La Galère portugaise

D’autres personnes ont signalé sa présence près des plages d’îles des Baléares. Rapidement, des biologistes ont précisé qu’il s’agissait d’une Physalia physalis, plus communément surnommée la « Galère portugaise ». L’IPMA, l’institut portugais de la mer et l’atmosphère, a confirmé que cette espèce était également actuellement présente le long des côtes portugaises, y compris au large des Açores et de Madère. L’institut indique que cette espèce nécessite une grande prudence.

CARAVELA-PORTUGUESA: BLOOM A NÍVEL NACIONALA espécie Physalia physalis (Caravela-Portuguesa) está, de momento, a…

Posted by IPMA on Tuesday, May 14, 2019

« Il a un flotteur en forme de ballon et des tons bleus, parfois lilas et roses. Ses tentacules peuvent atteindre jusqu’à 30 m de long. Ils sont très piquants et peuvent provoquer de graves brûlures. Enfin, l’institut portugais rappelle qu’il ne faut jamais toucher cet animal mais lorsque il semble mort sur la plage.

Pas aperçue en Belgique depuis plus de 100 ans

En Belgique, le centre anti-poisson indique que la Galère portugaise n’a plus été aperçue depuis 1912. « Le contact avec une physalie provoque une douleur intense immédiate, des zébrures de la peau et des démangeaisons. Après un délai de quinze minutes à une heure, des signes généraux de gravité variable peuvent se manifester: nausées, vomissements, accélération du pouls, douleurs dans la poitrine et l’abdomen, difficultés respiratoires, douleurs musculaires et articulaires, malaise, vertiges, fièvre », précise le centre anti-poison.

Si vous allez en vacances en Espagne ou au Portugal, méfiez-vous de la Galère portugaise.