Le nom de famille de la mère donné à de plus en plus d’enfants

59
Ph. Pexels

Le nombre d’enfants qui ont reçu le nom de famille de leur mère a considérablement augmenté l’année dernière, ressort-il de chiffres obtenus par Sandrine De Crom (Open Vld) auprès du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V). Dans neuf cas sur dix, le nom du père reste toutefois privilégié.

En application de la loi du 8 mai 2014, les parents peuvent désormais choisir le nom de leur enfant parmi quatre possibilités: le nom du père, celui de la mère ou une combinaison des deux. En 2018, 5.773 enfants ont reçu le nom de leur mère, soit 5,86%. L’année précédente, 4,25% des nouveaux-nés étaient dans le même cas. La combinaison des deux noms devient également de plus en plus populaire, en particulier en Wallonie, a commenté Mme De Crom.