Les Belges peu intéressés pour consulter leur médecin par webcam

126
AFP / S. Bozon

Deux tiers des Belges préfèrent consulter leur médecin généraliste en personne plutôt que de recevoir ses conseils par webcam, ressort-il d’une étude réalisée dans neuf pays européens à la demande de Stada, une entreprise spécialisée dans les médicaments génériques.

Les résultats belges diffèrent de ceux obtenus dans d’autres pays européens tels que la France, l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne où «plus de la moitié des patients reçoivent sans problème un avis de leur médecin de famille par ordinateur interposé», avance EG, entreprise pharmaceutique belge dont la société-mère est Stada.

L’étude menée auprès de 18.000 personnes révèle également d’autres résultats. Ainsi, les Belges semblent ne pas trop s’y connaître en matière de cancer. «Seul un Belge sur quatre (27 %) sait qu’une tumeur peut tout aussi bien être maligne que bénigne et comment une tumeur se développe exactement», souligne EG dans son communiqué. «La Belgique est la plus mauvaise élève» parmi les pays européens dans lesquels des citoyens ont été interrogés.

Par ailleurs, les Belges seraient «très exposés au burn-out». Plus de la moitié des répondants belges ont déjà souffert de cette maladie, l’ont presque eue ou en connaissent les symptômes par expérience.