Une assistante évite l’interdiction d’enseigner après avoir embrassé un élève

749
Ph. Liverpool ECHO

Rachel Clint, assistante dans une école privée à Crosby, en Angleterre, a évité l’interdiction d’enseigner après avoir été filmée en train d’embrasser un élève dans un train.

Âgée d’une trentaine d’année, la jeune femme a été licenciée de l’école privée très réputée Merchant Taylor, rapporte Metro UK. L’établissement a pris cette décision suite à la diffusion d’une vidéo sur laquelle on peut clairement la voir embrasser un élève de 18 ans. Rachel Clint avait d’abord été suspendue en attendant une audience disciplinaire avant d’être définitivement renvoyée.

Bien qu’elle ait été licenciée, l’enseignante a toutefois été autorisée à rester dans la profession suite à une audience de la Teaching Regulation Agency. Le panel d’experts a décidé que l’action de la jeune femme n’était pas de nature sexuelle, bien que le jeune homme ait, lui, affirmé le contraire. Le comité a estimé que «les éléments de preuve suggèrent qu’il s’agissait d’un baiser spontané qui n’a conduit à aucune autre intimité».

« Une erreur de jugement »

Pour sa défense, l’enseignante a expliqué qu’elle avait beaucoup bu lors d’une fête de départ et que ce baiser était « une erreur de jugement ». Le panel d’enseignants a déclaré que le garçon impliqué n’avait «pas anticipé, escompté ou cherché à provoquer» ce qu’il s’était passé et qu’il n’existait aucune preuve de flirt entre eux.

Ph. Google

Mme Clint a reconnu qu’elle avait également fait preuve d’un manque d’intégrité en omettant de signaler le baiser à l’école dans les semaines qui ont suivi. Elle a déclaré: « J’accepte l’entière responsabilité de mes actes, mais j’espère que cet incident isolé et mon manque de compte-rendu, ne me prive pas d’un avenir dans la profession. Enseigner est ma vocation; c’est mon identité », a-t-elle ajouté. Mme Clint travaille comme enseignante depuis 10 ans et avait un casier vierge avant l’incident.