Cinq alternatives au coton-tige en plastique

165
Ph. Pixabay

Le coton-tige en plastique devrait être interdit autour de 2021, en vertu d’une législation européenne ciblant divers produits en plastique à usage unique. Pas de panique, il existe de nombreuses alternatives, plus propres et plus sûres, pour vous laver les oreilles.

Se passer de coton-tige

Pour les ORL, le coton-tige n’est non seulement pas indispensable, mais même déconseillé. Ils soulignent que l’oreille est faite pour se nettoyer toute seule, et que le cérumen n’est pas censé être retiré du conduit auditif. Sa présence permet de limiter le risque d’infections et protège le tympan. L’idéal est donc de nettoyer ses oreilles à l’eau, sous la douche. L’usage de coton-tige peut même être particulièrement néfaste quand il a pour effet de pousser le cérumen vers le tympan, et y provoquer un bouchon.

Le spray auditif

Le procédé est en principe réservé aux personnes ayant des bouchons fréquents. Le spray a l’avantage de nettoyer l’oreille sans déplacer le cérumen. Cette solution n’est toutefois absolument pas écologique, même si les produits qui constituent le spray sont généralement naturels.

Les cure-oreilles en bois

Aussi appelés oriculis, ce petit bâton recourbé est en bois, et a l’avantage d’être lavable et réutilisable. Comme avec un coton-tige classique, il est recommandé de ne pas l’enfoncer trop loin afin de ne pas risquer d’abîmer le tympan. Comptez environ 5€ par bâtonnet.

Les cotons-tiges recyclables

Plusieurs versions existent: avec un bâtonnet central composé de bambou, ou bien de papier enroulé et compressé. Ces solutions sont encore difficiles à trouver en grande surface, mais se font une place dans les magasins de beauté, parfois au même prix que pour les modèles en plastique. Les utilisateurs de ces alternatives penseront tout de même à limiter l’usage à une ou deux fois par semaine, tant pour des raisons de santé que pour limiter les déchets, même s’ils sont moins néfastes que le plastique. On choisira de référence un produit labélisé (Fairtrade, Bio équitable, Ecocert, ou GOTS), qui garantit le respect de l’environnement et des forêts.

La chandelle auriculaire

On vous prévient tout de suite, le dispositif est un peu plus compliqué à utiliser et peut inquiéter. Le principe consiste à introduire une des extrémités dans le conduit auditif et d’enflammer l’autre. La chaleur a pour effet de faire remonter les saletés. Cette option n’est pas forcément la plus pratique, puisqu’il vaut mieux être deux pour opérer le nettoyage. Compter également 2,5 € par chandelle, pour une utilisation une fois par mois.