Le Pentagone souhaite moderniser son arsenal nucléaire

AFP / S. Loeb

Le Pentagone, poussé dans le dos par le président américain Donald Trump et son projet de (re)faire des Etats-Unis la première puissance mondiale, souhaite moderniser sans retard son arsenal nucléaire, a indiqué cette semaine l’une de ses hauts responsables, cité ce week-end par la presse américaine.

«La capacité nucléaire (américaine) doit être mise à niveau maintenant», a affirmé mercredi la secrétaire adjointe à la Défense et responsable des achats d’armes du Pentagone, Ellen Lord, lors d’une audition devant la commission des forces armées du Sénat à Washington.

Les États-Unis ne disposent d’aucune marge de manœuvre pour améliorer leur capacité nucléaire: la modernisation doit être faite maintenant, sans interruption, sinon ils risquent de perdre leur avantage en matière de dissuasion, a déclaré Mme Lord.

Les Russes et les Chinois ont entrepris d’améliorer leur propre capacité nucléaire et de développer de vecteurs à capacité nucléaire. Les États-Unis font de même, a ajouté la responsable du ministère américaine de la Défense. «Nous vivons maintenant avec une technologie datant de la Guerre froide. Nous avons retardé de plusieurs décennies la modernisation de la triade (nucléaire américaine, composée de missiles, de sous-marins et de bombardiers). Nous n’avons dès lors (plus) aucune marge. Nous devons avancer», a-t-elle poursuivi.