C’est parti pour le 15e Pride festival

Belga / Nicolas Maeterlinck

Le 15e Pride festival se tient jusqu’au 19 mai dans la capitale sous le slogan #AllForOne. Cette édition a pour thème l’intersectionnalité, concept qui désigne la conjonction de plusieurs types de discriminations subie par certains individus.

« Si de plus en plus de couleurs de l’arc-en-ciel sont visibles, d’autres nuances restent encore dans l’ombre », soulignent les organisateurs.

Le thème de l’intersectionnalité s’inscrit dans le cadre du 50e anniversaire des émeutes de Stonewall à New York. Cette lutte pour l’égalité des droits fut principalement menée par un groupe de personnes homosexuelles, lesbiennes et bisexuelles, de personnes transgenres et de travailleurs du sexe issus de divers milieux ethniques et culturels.

En mettant en avant l’aspect intersectionnel de ces discriminations et la convergence des mouvements, la RainbowHouse Brussels, Arc-en-ciel Wallonie et çavaria, les trois coupoles régionales qui organisent le Pride festival, souhaitent lancer un appel à l’inclusion et la tolérance. Le coup d’envoi du Pride festival devait être aujourd’hui à l’hôtel de Ville de Bruxelles.

Le programme du festival propose des débats, des ateliers, du théâtre, des films, des fêtes et des expositions. Un débat politique avec les partis sera organisé le 10 mai à 18h30 au Beurskafee pour faire valoir les revendications portées par la communauté LGBTQI+ (Lesbiennes, Gays, Bisexuel.le.s, Trans*, Queer, Intersexes et autres) en vue des élections.

La Pride parade refermera le festival le 18 mai avec un défilé dans les rues du centre-ville dès 14h30, au départ de la rue Ravenstein.