La ponctualité des trains s’est améliorée

73
Belga / E. Lalmand

En mars 2019, la ponctualité des trains (retards de moins de six minutes) atteignait 91,6% sur le réseau belge contre 88,5% un an auparavant à la même période, indiquent le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel et la SNCB. Cette ponctualité s’élevait à 90,2% en février.

La ponctualité s’améliore sur le réseau ferroviaire. Depuis le début d’année, elle est chaque mois supérieure à 90%. En mars, elle atteignait 91,6%. Dans le détail, c’est la ligne 50 Gand-Bruxelles via Alost qui enregistre les meilleurs chiffres de ponctualité, avec 97,5% des trains à l’heure. A l’inverse, la ligne la plus touchée par les retards en mars est la ligne 161 Namur-Bruxelles avec une ponctualité de 84%. Depuis la Wallonie, les Carolos ont été les mieux lotis avec 94,6% de ponctualité sur la ligne 124 Charleroi-Bruxelles.

Le mois dernier, 2.501 trains ont été supprimés (2,19% du total), bien plus qu’en mars 2018 (1.871 trains supprimés, 1,63% du total). 55,8% des suppressions de trains ont été causées par des tiers, 25,1% par la SNCB et 14% par Infrabel, indiquent les deux sociétés.

La journée du 10 mars a été particulièrement compliquée sur le rail belge. De fortes rafales de vent ont provoqué 12.415 minutes de retard cumulé sur le réseau.