L’EI revendique les attentats au Sri Lanka

72
AFP / J. Samad

Le groupe jihadiste État islamique (EI) a revendiqué la série d’attentats qui ont tué plus de 320 personnes dimanche au Sri Lanka.

«Les auteurs des attaques ayant visé des ressortissants des pays de la Coalition (anti-EI) et les chrétiens au Sri Lanka avant-hier sont des combattants de l’EI», a annoncé le groupe jihadiste via son agence de propagande Amaq. Au moins 45 enfants et adolescents, dont un bébé de 18 mois, ont été tués au cours de ces attentats.

Les premiers éléments de l’enquête montrent que les attaques ont été commises en représailles au carnage des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande et en lien avec un groupe islamiste indien, a déclaré mardi le vice-ministre sri-lankais de la Défense. Le groupe local National Thowheeth Jama’ath (NTJ) accusé par les autorités d’être derrière les attentats était lié à un groupe islamiste radical peu connu en Inde. «Il a maintenant été révélé que ce groupe National Thowheeth Jama’ath qui a commis les attentats avait des liens étroits avec le JMI», a-t-il déclaré, faisant apparemment référence au Jamaat-ul-Mujahideen India.