Des restes humains bientôt utilisés comme compost à Washington?

177
AFP / A-C Poujoulat

L’Etat de Washington pourrait être le premier à légaliser la transformation de restes humains en compost.

Les législateurs de l’Etat de Washington ont soumis un projet de loi qui propose une alternative à la crémation et à l’inhumation. S’il était adopté, chacun pourrait décider d’être utilisé comme compost après son décès.

Selon les législateurs, de plus en plus de personnes demandent ce type d’enterrement « écologique » , comme le rapporte le DailyMail. Elles chercheraient à éviter les problématiques écologiques de la crémation et mettent en avant le manque de place dans les cimetières. Elles citent également le vieillissement et l’augmentation de la population mondiale. Katrina Spade, fondatrice de Recompose, une organisation qui souhaite proposer ce service, a confié au Telegraph que l’on se rapproche d’un futur dans lequel « toutes les morts humaines aident à créer un sol sain et à guérir la planète. »

Ce projet de loi est discuté depuis plusieurs années et devrait être adopté par le gouverneur de Washington dans les prochains jours. Ce « compost » a déjà été testé dans plusieurs zones de l’Etat avec succès. Un rapport sur le sujet affirme que le compost était sans danger pour une utilisation dans un jardin résidentiel et que « la terre sentait comme de la terre et rien d’autre. »