Fed Cup – « Il a vraiment fallu aller la chercher, cette victoire »

44
Fed Cup -

Soulagée, et ravie d’avoir ramené l’équipe nationale féminine espagnole de tennis espagnole dans le Groupe mondial de la Fed Cup, la capitaine Anabel Medina Garrigues, dimanche soir au bout d’un long week-end de triomphes, mais aussi d’angoisses, au Complexe Sportif De Lange Munte de Courtrai. « Il a vraiment fallu aller la chercher, cette victoire contre les Belges (battues 2-3, ndlr) », a-t-elle soupiré en conférence de presse. « Ce furent deux très longues et très dures journées. On ne nous fait aucun cadeau… » « Mais notre place est dans le Groupe mondial, et il importait donc d’y remonter. Maintenant, c’est fait, et c’est une immense satisfaction. Ce fut difficile, parce que les joueuses belges sont très bonnes. C’est en tout cas ce qu’elles ont prouvé lors de ce duel où le public ne leur a pas ménagé son soutien. Heureusement on a réussi à se sortir du piège… »
Même si elle a contribué à la victoire décisive en double, l’ex-numéro un mondiale (du 11 septembre au 8 octobre 2017) Garbine Muguruza (WTA 19), battue aussi bien par Kirsten Flipkens (WTA 59), 6-3, 4-6, 6-4, samedi, que par Ysaline Bonaventure (WTA 122), 6-4, 0-6, 6-3, dimanche, aura été la grande déception dans le clan espagnol, qui doit sa victoire à l’intransigeante Carla Suarez Navarro (WTA 27). Celle-ci a en effet écrabouillé Alison Van Uytvanck (WTA 52) 6-3, 6-2, samedi, et Yanina Wickmayer (WTA 127) 6-2, 6-1, en 55 minutes, dimanche, avant de guider Muguruza vers son premier succès du week-end, en double.
« Carla a été formidable », confirme Anabel Medina Garrigues. « Elle était même exceptionnellement bonne, et n’a rien lâché. Avec toute son expérience, elle a été incroyablement utile. Garbine n’a par contre pas vécu les deux meilleures journées de sa carrière. Elle reste néanmoins la top absolue, et possède d’impressionnantes qualités. C’est pourquoi je l’ai choisie dans le double malgré ses deux défaites. Et j’ai bien fait », conclut-elle.

Source: Belga