La sûreté dénombre une centaine d’organisations salafistes en Belgique

AFP / J. Thys

La Sûreté de l’État recense environ 100 organisations salafistes en Belgique, tant des mosquées que des centres religieux ou d’enseignement.

Le service de renseignement a identifié parmi toutes ces organisations plusieurs indicateurs préoccupants comme le fait qu’un imam salafiste assure le prêche, que les directeurs sont des partisans du salafisme, que les lieux sont financés par une organisation salafiste ou que les visiteurs s’inscrivent dans la mouvance salafiste.

Il n’y a pas de données chiffrées annuelles sur les organisations salafistes. Mais en Belgique «il y a effectivement une augmentation de groupes et initiatives liés au salafisme», a répondu la Sûreté de l’Etat à une question parlementaire adressée au ministre de la Justice Koen Geens. Toutefois, l’organisme public nuance ses conclusions. La production conséquente de messages salafistes sur internet offre plus de visibilité à ce courant qu’aux voix modérées de l’Islam. Or seule une minorité est concernée au sein de la population musulmane en Belgique.