Incendie à Notre-Dame de Paris – « Cette Cathédrale, nous la rebâtirons », promet le président français

112

« Cette Cathédrale, nous la rebâtirons », a annoncé le président français Emmanuel Macron alors qu’un violent incendie ravage l’édifice religieux emblématique de Paris. Il a affirmé que « le pire a été évité », alors que la façade et les deux tours de la Cathédrale Notre-Dame ont été préservées, et fait part de ses « pensées » à tous les catholiques et aux Parisiens. C’est « une part de notre destin français » de rebâtir « tous ensemble » la cathédrale Notre-Dame de Paris, a affirmé lundi soir le président français présent sur le parvis de la cathédrale en feu. Il a annoncé qu’une souscription nationale et internationale serait ouverte dès le lendemain pour financer les travaux de reconstruction et que « les plus grands talents » seraient mis à contribution. « Parce que c’est que les Français attendent, parce que c’est ce que notre Histoire mérite », a-t-il martelé.
Le président français a voulu adresser un « mot d’espérance » à tous les Français « même ceux qui ne sont jamais venus » dans la cathédrale. « Cette espérance, c’est la fierté que nous devons avoir. Fierté de tous ceux qui se sont battus pour que le pire n’advienne pas. Fierté parce que cette cathédrale, il y a plus de 800 ans, nous avons su l’édifier et à travers les siècles la faire grandir et l’améliorer », a-t-il lancé.
« Le pire a été évité même si la bataille n’est pas encore totalement gagnée », a assuré le président, exprimant sa reconnaissance aux 500 sapeurs-pompiers à pied d’oeuvre depuis le départ de l’incendie dans le joyau du patrimoine français lundi vers 18h50. L’un d’entre eux est blessé et a été transporté à l’hôpital. Le drame n’a pas fait d’autre victime.
A cause de l’incendie, Emmanuel Macron a annulé son allocution prévue à 20H00 ce lundi soir, où il devait annoncer ses décisions au terme du grand débat et de la crise des « gilets jaunes ». La date de sa nouvelle intervention n’est pas encore fixée, a fait savoir son entourage.

Source: Belga