Des chercheurs veulent ressusciter un poulain disparu il y a 42.000 ans

88
Ph. DR

En Russie, des scientifiques se montrent confiants et ils estiment qu’ils sont sur le point de réussir à cloner un poulain disparu il y a 42.000 ans et dont le corps a été retrouvé en excellent état de conservation.

Tout est parti l’été dernier de la découverte en Sibérie du corps d’un poulain, mort à l’âge de deux semaines il y a 42.170 ans. Prisonnier depuis des millénaires dans le permafrost, l’animal était dans un état de conservation exceptionnel. Il s’agit d’un spécimen d’une race de chevaux préhistorique, baptisée Lenskaya et disparue depuis longtemps de la surface de la Terre.

Réponse d’ici la fin du mois

Depuis cette découverte, une équipe de chercheurs russes et sud-coréens s’est donnée pour mission de ressusciter cette espèce préhistorique en clonant le poulain retrouvé. Après plusieurs mois de travail, les scientifiques se montrent aujourd’hui confiants quant à la réussite de leur projet. Ils sont actuellement en train de multiplier les tentatives pour récupérer des cellules viables sur le corps du poulain qui présente des tissus musculaires encore intacts. L’équipe s’est donnée jusqu’à la fin du mois d’avril pour réussir.

Prochaine étape le mammouth ?

Expert en clonage, le profes­seur sud-coréen Hwang Woo-suk dirige l’équipe de chercheurs en charge de ce projet. Ressusciter cette race de cheval préhistorique n’est qu’un étape dans son plan d’un jour cloner un autre animal disparu depuis des millénaires : le mammouth.

Mladen ANTONOV / AFP