Les conducteurs auteurs d’infractions plus rapidement devant le juge

36
Belga / N. Maeterlinck

La justice a dans le collimateur les récidivistes en matière d’infractions routières. Il leur faudra désormais non seulement s’acquitter d’une amende mais également comparaître plus rapidement devant le juge de police.

Un système informatique regroupant toutes les données des contrevenants, permettra de faire comparaitre plus rapidement les auteurs d’infractions routières devant la justice. Outre l’envoi totalement automatisé des amendes, cet outil donne aussi à la Justice une bien meilleure vue sur les récidivistes, ceux qui, amende après amende, ne modifient pas leur comportement.

Ces personnes pourront écoper d’amendes plus lourdes, voire d’une peine de prison. «Il sera aussi possible d’opter pour des peines alternatives, comme suivre un cours», explique Edward Landtsheere du SPF Justice. Actuellement, une amende routière sur cinq reste impayée. Celles-ci pourront bientôt être collectées plus facilement via la feuille d’impôts ou par saisie sur salaire ou sur le véhicule du contrevenant.