Une pétition pour sauver un bébé éléphant forcé de « jouer » Dumbo dans un cirque

1095

L’organisation Moving Animals se mobilise pour tenter de sauver un bébé éléphant du zoo de Phuket en Thaïlande forcé de « jouer » à Dumbo devant les touristes.

C’est l’organisation de protection des animaux Moving Animals qui a décidé de tirer la sonnette d’alarme et d’attirer l’attention sur un bébé éléphant utilisé par le zoo de Phuket pour faire des représentations. Selon l’organisation, dont les reporters ont pris des photos et des vidéos de l’animal, le bébé éléphant est squelettique et pourrait souffrir de malnutrition. Au moins trois fois par jour, l’éléphanteau est forcé à danser sur de la musique bruyante, à « jouer » des instruments de musique et à faire des tours pour le plaisir de touristes.

Des touristes donnent de l’argent dans sa trompe

« Nous avons été tellement ému par son sort que nous l’avons surnommé Dumbo et que nous avons lancé une pétition pour que cette petite femelle soit envoyée dans un sanctuaire voisin », indique Moving Animals. Ce lundi après-midi, la pétition en ligne avait déjà récolté plus de 40.000 soutiens.

Les touristes qui payent pour assister à ce genre de représentation et mettent de l’argent dans la trompe des éléphants ont également leur part de responsabilité. « L’argent que donnent les touristes sert à garder ce jeune éléphant en captivité et elle passera le reste de sa vie forcée à jouer le même tour jour après joué », a indiqué Amy Jones de Moving Animals à The Independent.

Le bébé suce sa trompe, un signe de détresse ?

« Quand elle ne joue pas, elle se tient debout pour les touristes, tout en suçant silencieusement sa trompe pour se réconforter », écrit l’association en indiquant que pour un éléphant en bas âge, le fait de sucer sa trompe est un signe de détresse aperçu quand des bébés sont séparés de leur mère. « Aucun éléphant ne devrait avoir à vivre dans des conditions aussi déchirantes. Dumbo mérite de passer le reste de sa vie dans un endroit où elle sera heureuse et en paix », conclut Moving Animals.

Ph. Moving Animals