Lady Diana aurait pu survivre au crash du Pont de l’Alma

AFP

Dans le livre « Unnatural Causes », le docteur Richard Shepherd donne sa version de l’accident qui a coûté la vie à la princesse Diana à Paris en août 1997.

Selon le Daily Mail, qui a eu accès au livre du docteur Shepherd, c’est l’absence de ceinture de sécurité qui aurait couté sa vie à la princesse Diana. Il rappelle que son état a, dans un premier temps, été jugé stable. « Elle n’avait que quelques fractures et une petite blessure à la poitrine », explique-t-il. Elle est ensuite décédée à cause d’une « petite plaie » dans une veine de son poumon gauche. Elle a d’abord perdu conscience, avant de subir un arrêt cardiaque

« Sa blessure est si rare que je n’en ai jamais vu d’autre durant toute ma carrière », note le médecin légiste. « C’était une très petite blessure, au mauvais endroit. La mort de Diana est un exemple classique du ‘si seulement’ que l’on se dit quand quelqu’un meurt. Si seulement elle avait heurté le siège de devant différemment, si seulement elle avait été projetée plus lentement, si seulement elle avait été mise dans l’ambulance plus rapidement… »

Il juge également que Diana Spencer aurait pu avoir la vie sauve si elle avait porté sa ceinture. Trevor Rees-Jones, le garde du corps de Dodi Al-Fayed et seul rescapé de l’accident survenu au niveau du Pont de l’Alma, était le seul passager à être attaché. « Si Diana avait porté sa ceinture, elle aurait probablement fait une apparition publique deux jours plus tard, avec un œil au beurre noir et un bras cassé en écharpe », ajoute l’auteur.