Gouverner Bruxelles avec la N-VA serait difficile, prévient Guy Vanhengel

55
Belga / N. Maeterlinck

Il serait difficile de gouverner la Région bruxelloise avec la N-VA, tant le programme de ce parti montre qu’il n’aime pas Bruxelles, a prévenu le ministre régional Guy Vanhengel (Open Vld), interrogé sur Radio 1 (VRT).

Selon Guy Vanhengel, qui tirera la liste de son parti aux régionales du 26 mai prochain, la N-VA continue de se placer dans une perspective d’indépendance de la Flandre et d’une plus grande autonomie, une approche qui «ne parle pas» aux Bruxellois. «Je ne vois à la N-VA aucun point d’accord pour gouverner Bruxelles avec d’autres partis».

Le libéral flamand s’en prend aussi à Groen, accusé d’être incapable de décider parce que ses mandataires doivent constamment s’en référer à «un invisible arrière-ban». M. Vanhengel a dit espérer que l’Open Vld sera le plus grand de tous les petits partis flamands à Bruxelles au soir du 26 mai. Il relativise les sondages qui ne vont pas dans ce sens.