Un paquebot en difficulté avec 1.300 personnes à bord a redémarré

AFP Photo

Les autorités norvégiennes poursuivaient ce dimanche matin l’évacuation spectaculaire par hélicoptère de quelque 1.300 personnes à bord d’un navire de croisière, victime d’un problème moteur dans des eaux notoirement périlleuses au large de la Norvège.

Le navire de croisière Viking Sky avait lancé un SOS samedi en début d’après-midi. Une opération d’évacuation spectaculaire des passagers par hélicoptère avait alors commencé, a déclaré un porte-parole du Centre de secours pour le sud de la Norvège, Per Fjeld. Selon le journal Verdens Gang (VG), 338 des 1.373 occupants du Viking Sky ont déjà été ramenés vers la terre ferme après avoir été hélitreuillés un à un. Les passagers sont originaires de 16 pays différents. Beaucoup d’entre eux sont de nationalités britannique et américaine, a indiqué M. Fjeld.

Cinq hélicoptères ont été dépêchés sur place pour effectuer des navettes entre le navire et la terre ferme avec les passagers évacués, a indiqué le Centre de secours. A chaque rotation, chaque appareil emporte entre 15 et 20 personnes. Un centre d’accueil a été mis en place à terre, dans un gymnase, pour accueillir les personnes évacuées. Exploité par l’opérateur norvégien Viking Ocean Cruises, le Viking Sky est un navire moderne, lancé en 2017, qui peut embarquer 930 passagers.

« Ce dimanche, trois des quatre moteurs fonctionnaient de nouveau, ce qui fait que le bateau peut maintenant se déplacer de lui-même » , a indiqué M. Fjeld. En début de matinée, le paquebot s’éloignait à une vitesse de 2 ou 3 nœuds du littoral jalonné de périlleux récifs, au large de la région de Møre og Romsdal (ouest de la Norvège). Le bâtiment va être remorqué vers le port de Molde, ont indiqué les secours.