Apprendre aux jeunes ce qui ne s’apprend pas à l’école

211

Avec d’autres jeunes bruxellois, Amina a lancé le projet ‘Jeunes d’influences’ car elle est convaincue que l’éducation et la jeunesse sont au cœur du changement individuel et sociétal.

Vous suivez actuellement le programme « Le futur est à nous » mais quel est votre parcours ?  

Je m’appelle MAHDAD Amina, j’ai 20 ans, et je suis actuellement étudiante en sciences psychologiques et de l’éducation à l’ULB, mais pas uniquement. Je suis aussi la jeune bruxelloise qui est manager scolaire, bénévole dans différentes organisations, coordinatrice de projet ou encore animatrice par moment etc…  J’ai donc diverses casquettes qui me permettent d’explorer mon potentiel et d’en apprendre davantage. Mais je suis également, cette jeune femme ambitieuse, d’origine marocaine, qui rêve de mettre sa pierre à l’édifice et partager avec autrui…

Mon parcours atypique, semé d’embuches m’a permis d’acquérir une certaine détermination et volonté de transformer mes rêves en réalité. Vivre à Bruxelles m’a aussi permis de rencontrer une diversité de culture extraordinaire et de réaliser que celle-ci n’est pas un problème mais une force. C’est pour toutes ses raisons que j’ai décidé de créer en compagnie de Nassim Harchi « Jeunes d’influences ».

Votre projet s’appelle « Jeunes d’influences », expliquez-nous ça…

« Jeunes d’influences » est un collectif qui a pour but de mettre en avant ce qui ne s’apprend pas dans l’enseignement traditionnel, tel que le développement personnel, l’éloquence, la confiance en soi ou encore les bases de l’entreprenariat qui sont, selon nous, essentiels au développement et à la réussite.

C’est à travers divers actions notamment humanitaires et ateliers de développement personnel qui sont entièrement imaginés, réfléchis et réalisés par les jeunes que nous répondons, à notre échelle, à cette question d’éducation.

Pour ce faire, nous créons au jour le jour un réseau dans lequel chaque jeune puisse s’épanouir, apprendre et transmettre leurs savoirs et leurs talents. Ce qui fait notre force est que nous sommes des jeunes passionnées par nos domaines et nous permettons aux jeunes de différents milieux sociaux et éducatifs d’être en contact.

En quoi votre projet peut-il améliorer la vie de tous les Bruxellois ?

Nous sommes convaincus que la jeunesse et l’éducation peuvent être au cœur de beaucoup de changement sociétaux et individuels. En provoquant la rencontre nous épurons l’idée de la peur de la différence qui nous empêche de comprendre l’autre et nous permettons donc de la voir comme une richesse et une plus-value que Bruxelles, capital de l’Europe, possède.  De cette manière, notre projet permet de venir en aide à pas mal de jeunes bruxellois qui se trouvent parfois en situation d’incompréhension, en quête de leur orientation ou encore à la recherche de nouveau défis.

www.futurecitychampions.brussels