Il a été « un bon berger durant toutes ces années », selon Mgr De Kesel

96

Godfried Danneels « a été un bon berger durant toutes ces années », a confié vendredi l’actuel archevêque Jozef De Kesel lors de son homélie durant les funérailles du cardinal en la cathédrale Saint-Rombout de Malines. Le défunt a dirigé l’Église catholique belge à un moment « charnière tant pour l’Église que pour la société », selon l’orateur. « Il n’était pas facile d’être à la fois guide et berger, mais il l’a été avec courage et autorité. » « Le cardinal avait le don de la parole », s’est souvenu Mgr De Kesel durant l’homélie. « Par cette parole, parlée et écrite avec tant de passion, il a touché le coeur de beaucoup. Grâce à cette parole, il nous a toujours conduits à la source. »

Godfried Danneels n’avait pourtant pas de nostalgie du passé, selon l’archevêque de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles. « Fidèle au Concile Vatican II, il était fondamentalement convaincu de la nécessité d’un renouveau et d’une réforme dans l’Église, tant à sa tête que parmi ses membres », a encore déclaré Jozef De Kesel, qui a également mis en avant le dialogue interreligieux mis en place par le défunt.

À la fin de l’homélie, l’archevêque a brièvement abordé le sujet difficile des abus commis par le clergé. « Lorsque sa biographie a été présentée il y a quelques années, il a pris la parole publiquement pour la dernière fois. À cette époque, l’Église avait déjà été confrontée au péché et à la faiblesse par des abus dans son propre cercle. Et même à ce moment-là, il a déclaré: ‘Là où j’ai échoué, je compte sur le pardon de Dieu’. C’est notre prière aujourd’hui. »

Source: Belga