Un autre Boeing 737 MAX a connu des soucis semblables la veille du crash

86
AFP / T. Karumba

Un autre Boeing 737 MAX de la compagnie Lion Air a, la veille du jour où l’avion transportant 189 passagers s’est écrasé en mer de Java, connu un problème similaire. La différence a résidé dans le fait qu’il y avait un pilote à bord de ce premier avion qui savait comment résoudre le soucis.

Ce pilote supplémentaire, présent dans le cockpit, a pu utilement renseigner l’équipage sur la façon de désactiver le système d’assistance au vol qui fonctionnait mal, a appris l’agence Bloomberg de la bouche de deux personnes proches de l’enquête menée en Indonésie.

Le lendemain, 29 octobre 2018, ce problème se révéla fatal au vol de la Lion Air quelques minutes après son décollage de Jakarta. La présence de ce troisième pilote dans le cockpit lors du vol de la veille est une donnée nouvelle qui ne figurait pas dans le rapport du 28 novembre rédigé par les autorités indonésiennes.