Des super bactéries envahissent la station spatiale internationale

413
AFP

Les conditions extrêmes ont toujours forcé les bactéries à développer des résistances. C’est ce qu »il se passe avec les bactéries qui accompagnent les astronautes à bord de la station spatiale internationale (ISS).

Du fait de la gravité différente et des radiations cosmiques qui existent à bord de l’ISS, toute bactérie est appelée à évoluer. En parallèle, le système immunitaire des astronautes est affaibli. «Le vol spatial peut transformer des bactéries inoffensives en des menaces potentielles», explique la professeure Elisabeth Grohmann, de la Beuth University of Applied Sciences, à Berlin. «Tout comme les hormones du stress peuvent rendre vulnérables les astronautes à une infection, les bactéries qu’ils transportent peuvent devenir plus virulentes, développant des couches protectrices solides et une résistance aux antibiotiques, en plus d’être plus vigoureuses, de se multiplier et de se métaboliser plus rapidement.» Ces conditions extraterrestres peuvent menacer l’équipage. Les scientifiques sont donc à la recherche de solution pour limiter l’invasion de bactéries.

AFP

Des chercheurs ont franchi une nouvelle étape dans la recherche d’une solution, en développant un nouveau recouvrement antimicrobien. Une étude démontre que ce recouvrement, appelé AGXX, a permis de réduire drastiquement le nombre de bactéries présentes dans le véhicule spatial. Il pourra donc aider les astronautes à s’aventurer plus loin dans l’espace. «L’effet est similaire à celui de l’eau de javel, à l’exception que l’enduit se renouvelle automatiquement, et qu’il ne disparaît donc jamais», précise Elisabeth Grohmann. Après six mois de tests, aucune bactérie n’a été détectée sur les surfaces recouvertes d’AGXX.