Plus de 22 millions d’euros pour les centres sportifs du Sart-Tilman à l’ULiège

57

Un programme de rénovation et de construction de plus de 22 millions d’euros sera mis en oeuvre sur le site des centres sportifs du Sart-Tilman (campus de l’ULiège). Les conventions marquant la concrétisation d’une décision prise en 2012 par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont en effet été signées mardi. Rachid Madrane, ministre des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles, et Jean-Claude Marcourt, vice-président du gouvernement francophone, étaient à Liège mardi pour signer les conventions unissant les partenaires de ce projet que sont également l’Université de Liège, Ecetia et l’ASBL de gestion des centres sportifs du Sart-Tilman.

« Les centres sportifs ayant été inaugurés en 1981, un coup de pinceau s’impose souvent à près de 40 ans. Cela ira au-delà du coup de pinceau puisque les bâtiments bénéficieront d’une rénovation complète allant jusqu’à des travaux visant à économiser l’énergie. De nouvelles infrastructures seront également construites », précise Rudi Cloots, vice-recteur aux infrastructures de l’université liégeoise.

Les rénovations portent sur les bâtiments B21 (hall de sport IEP, gymnases 1, 2 et 3, piscine, bureaux et cafétéria) et B46 (hall du Blanc Gravier) ainsi que sur la résidence destinée au logement des sportifs de haut niveau et leurs entraîneurs, dont la capacité d’accueil sera quelque peu augmentée. Le stade d’athlétisme date de la même époque mais a déjà fait l’objet de travaux de rénovation.

Y seront construits des terrains de rugby couverts et découverts, un centre de mise en condition physique, des bureaux pour les fédérations sportives actives sur le site et des salles de cours et de travaux pratiques pour les étudiants du département des sciences de la motricité de l’ULiège et de certaines Hautes Écoles liégeoises.

Quelque 45.000 personnes (étudiants, personnel ULiège et CHU, stagiaires et grand public) fréquentent chaque année les installations. Le site abrite également les centres de formation des élites sportives de quatre fédérations en Fédération Wallonie-Bruxelles (rugby, natation, badminton et handball).

Source: Belga