L’ONU appelle à la formation rapide d’un gouvernement en RDC

102
Belga / T. Roge

Les Nations unies ont exhorté lundi le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi (RDC), à former rapidement un nouveau gouvernement, en avertissant que les électeurs avaient des « attentes immenses ».

Proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre, l’ex-opposant Félix Tshisekedi, investi en janvier, n’a toujours pas nommé de Premier ministre ni de gouvernement. Il est lié par un accord politique à son prédécesseur Joseph Kabila, dont la coalition du Front commun pour le Congo (FCC) a conservé la majorité absolue à l’Assemblée nationale. « Il est à espérer que la nouvelle équipe gouvernementale sera bientôt installée et opérationnelle », a affirmé la représentante spéciale et cheffe de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco), Leila Zerrougui, devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

« Les attentes de la population congolaise sont immenses et il est crucial de ne pas la faire attendre trop longtemps, ni de la décevoir », a-t-elle ajouté. M. Tshisekedi a décidé lundi de suspendre « l’installation » des sénateurs élus vendredi dernier en raison d’accusations de corruption, promettant des poursuites judiciaires pour « débusquer » les élus corrompus. Mais le FCC a dénoncé, dans un communiqué reçu mardi à Bruxelles, une mesure allant « à l’encontre de la Constitution » et « des lois de la République ».