Près d’un employeur belge sur dix prévoit d’embaucher

145
Ph. Unsplash

Les perspectives d’emploi sont encourageantes pour le trimestre à venir, selon le baromètre Manpower. C’est en Flandre qu’elles sont les plus optimistes.

Selon ce baromètre trimestriel, 9% des 751 employeurs belges sondés prévoient d’augmenter leurs effectifs d’ici la fin du mois de juin 2019, alors que seulement 2% prévoient de les réduire.

Les perspectives d’emploi pour le prochain trimestre sont positives dans les trois régions du pays. Mais c’est en Flandre qu’elles sont les plus optimistes. Elles atteignent leur niveau le plus élevé depuis plus de 3 ans (+8 points). Elles sont également très bonnes en Wallonie (+7) et un peu plus modérées à Bruxelles (+5).

« Incertitude liée au Brexit »

« Les résultats de notre baromètre indiquent que les employeurs belges maintiennent le cap dans leurs intentions de recrutement, malgré un climat d’incertitude croissante liée notamment au Brexit», explique Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux. « À court terme, le défi quotidien des entreprises consiste à tâcher de remplir leurs postes vacants, quel qu’en soit leur niveau. Malgré des progrès réalisés, notre marché de l’emploi en Belgique présente encore des faiblesses structurelles avec plusieurs indicateurs-clés qui restent en-dessous de la moyenne européenne, comme l’a souligné la Banque Nationale dans son rapport annuel. »

Dans tous les secteurs

Les perspectives d’emploi sont positives dans neuf des dix secteurs sondés. C’est dans le secteur de l’Electricité, gaz et eau et dans celui du Transport et de la logistique que les employeurs comptent embaucher le plus. Les perspectives d’emploi sont également très optimistes dans les secteurs de l’Agriculture et de la pêche, des Services publics, de l’éducation, de la santé et des services collectifs ainsi que des Industries extractives. En revanche, les employeurs prévoient de maintenir leurs effectifs au même niveau dans le Commerce de gros et de détail et dans l’Horeca.

Ce sont les employeurs des grandes et moyennes entreprises qui affichent les intentions de recrutement les plus optimistes.

Au niveau international, les perspectives d’emploi sont positives dans 40 des 44 pays et territoires sondés dans le monde et dans 23 des 26 pays sondés dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). C’est en Croatie que l’on compte engager le plus. À l’inverse, c’est en Argentine, en Hongrie, en Espagne et en Turquie que l’on observe les Prévisions Nettes d’Emploi les plus faibles.