Un enfant de 2 ans sauvé par son père lors de l’attentat de Christchurch

Ph. D.R.

Un petit garçon de 2 ans a été sauvé de l’attaque terroriste néo-zélandaise par son père qui s’est jeté sur lui pour le protéger d’une pluie de balles.

Zulfirman Syah était au centre islamique Linwood à Christchurch avec son fils Averroes pour la prière lorsque le suprémaciste blanc Brenton Tarrant a commencé à ouvrir le feu.

Le brave Zulfirman a été touché à plusieurs reprises mais a protégé son fils pendant suffisamment de temps pour que d’autres personnes puissent chasser le tireur.

Des images prises après l’attaque montrent des victimes de l’atrocité, notamment Averroes qui grimpe sur son père alors qu’il est allongé sur le sol.

Une opération en urgence

Averroès a été touché à la jambe et à la fesse par un éclat d’obus mais n’a subi que des blessures mineures, tandis que son père a dû subir une opération chirurgicale d’urgence.

Alta Marie, l’épouse de Zulfirman, a déclaré au New Zealand Herald : « Mon mari a protégé notre fils lors de l’attaque du Centre islamique de Linwood, ce qui lui a valu de recevoir la plupart des balles et des blessures beaucoup plus complexes que celles de notre fils. » 

« Il se remet bien et est d’humeur enjouée », a déclaré Alta au Sunday Times.

Une collecte de fonds

Dans une publication sur Facebook, Alta se dit reconnaissante « d’avoir reçu un soutien considérable de la part de tant de personnes dans le monde. » Mais elle demande également aux médias de respecter leur vie privée et ne plus harceler la famille.

La famille est arrivée en Nouvelle-Zélande en provenance de leur Indonésie natale il y a deux mois. Une collecte de fonds a été créée par un ami : Zulfirman y est décrit comme un « artiste talentueux et travailleur »