Electiosn 2019 – Le programme du PS Brabant wallon décliné selon les spécificités de la Jeune Province

120

Présentant vendredi soir à Mont-Saint-Guibert ses listes complètes pour les élections fédérale et régionale de mai prochain, le parti socialiste du Brabant wallon a également dévoilé son programme. Celui-ci décline les idées socialistes en tentant compte des spécificités du Brabant wallon, notamment de sa croissance économique et démographique, et de la dualisation de la population. La question de la reconnaissance de la région en tant que pôle de développement, de recherches notamment universitaires, d’incubateur d’entreprises et de tourisme novateur est notamment abordée. Pour les socialistes, le Brabant wallon est avantageusement situé au sud de Bruxelles et en position de faire le lien entre les pôles liégeois et hennuyer. « Avec la difficulté que nous sommes parfois considérés comme des Bruxellois par les Wallons, et comme des Wallons par les Bruxellois: le récent schéma de développement territorial de la Région wallonne a complètement snobé le Brabant wallon, et n’a pas tenu compte des réalités de terrain », affirme le ministre d’Etat et tête de liste pour le parlement fédéral André Flahaut.
Le PS estime qu’il manque en Brabant wallon un lieu permanent de rencontres entre les représentants des travailleurs, les employeurs et les acteurs politiques, afin que l’ensemble de ces acteurs se mettent d’accord sur des propositions concrètes à défendre auprès des différents niveaux de pouvoir. En ce qui concerne l’enseignement, le PS suggère de renforcer la coopération entre les réseaux en Brabant wallon.
En matière de logement, vu les prix de l’immobilier dans la Jeune Province, le PS défend notamment l’imposition aux promoteurs de 10% de logements à prix modérés dans leurs projets.m
Les socialistes suggèrent aussi l’instauration d’un « conseil de l’action sociale et de la santé » à l’échelle du Brabant wallon. Réunissant les communes, les CPAS, la Province, l’associatif et l’Intercommunale sociale du Brabant wallon (ISBW), ce conseil veillerait notamment à la programmation des places d’accueil de la petite enfance, à la création d’un hébergement de nuit pour les sans domicile fixe et à l’instauration d’un espace pour l’accueil des gens du voyage.

Source: Belga