Grève pour le climat: ce à quoi il faut s’attendre ce vendredi

147
AFP

Plusieurs mouvements citoyens de lutte contre le changement climatique organisent aujourd’hui une grève pour le climat. Tour d’horizon des actions attendues.

24 villes

En Belgique, des actions sont prévues dans 24 villes. À Bruxelles, la marche se déroulera entre 13h30 et 15h30. Amnesty International invite ses sympathisants à s’équiper de lunettes de piscine et de tubas pour symboliser la montée des eaux. La circulation sera perturbée dans le centre-ville et sur la petite ceinture entre 13h et 15h, avertit la police. Une vingtaine de lignes de bus pourraient aussi être perturbées en fonction de l’avancée du cortège. À Louvain-la-Neuve, le rassemblement est prévu de 12h45 à 14h30. La marche appellera les politiques à agir, et à prendre des mesures contre les multinationales, responsable de la majorité des émissions polluantes. À Liège, les manifestants se retrouveront à 10h à la gare des Guillemins. Des rassemblements sont également prévus à Arlon, Charleroi, Anvers, Gand, Hasselt…

Une grève internationale

La grève pour le climat sera observée dans plus de 90 pays. La plupart des actions se tiendront en Europe et en Amérique du Nord, les zones les plus émettrices de gaz à effet de serre.

Soutien limité des syndicats

Les syndicats restent divisés sur la question. Sur le principe, la plupart soutiennent le mouvement. Mais seules quelques centrales professionnelles ont suivi l’appel de Youth For Climate et couvriront leurs affiliés par une indemnité de grève qui leur permettra de participer à la mobilisation.

Les jeunes en première ligne

Les transports en commun ne devraient a priori pas être perturbés, vu la mobilisation plutôt faible des travailleurs. La situation dans les écoles devrait en revanche être différente, au vu de la forte mobilisation des jeunes ces dernières semaines. La ministre de l’éducation, Marie Martine Schyns, a dit ne pas souhaiter que les élèves soient pénalisés au cas où ceux-ci participeraient à la grève.

Ce que ça peut changer

De nombreux élus, tant en Belgique qu’à l’internationale, ont apporté leur soutien aux jeunes qui manifestent pour le climat. Ces derniers ne cessent pourtant de leur rappeler qu’ils «ne font pas assez». En Europe, plusieurs partis ont toutefois réagi suite aux grèves scolaires des derniers. La plupart ont intégré des propositions plus ou moins écologiques à leurs programmes politiques, en vue des élections à venir.