250 scientifiques s’alarment du potentiel cancérigène des AirPods

AFP / J. Edelson

250 scientifiques venant de 40 pays ont signé une pétition pour mettre en garde contre les dangers du wifi, des données mobiles et du Bluetooth. D’après eux, la proximité des AirPods avec le cerveau augmenterait le risque de cancer.

Un groupe de scientifiques a signé une pétition à destination des Nations Unies et de l’OMS pour mettre en garde contre le danger de certaines technologies sans fil. Parmi les outils dans le viseur de cette pétition: les AirPods. Les scientifiques estiment que la présence des écouteurs juste à côté du conduit auditif expose cette zone sensible de l’oreille aux radiations. Et si les scientifiques ne savent pas si cette technologie en particulier cause le cancer chez l’humain, son effet négatif chez les animaux a déjà été prouvé. Lorsqu’ils sont exposés durant de longues périodes à cette forme de radiation, ils souffrent en effet de dommages reproductifs, neurologiques ou encore génétiques. « Des preuves évidentes, toujours plus nombreuses, montrent les effets néfastes des ondes sur TOUS les végétaux et les animaux, » s’inquiètent les scientifiques.

En plus de mettre en garde la population, les scientifiques veulent également que les régulateurs, en particulier l’OMS, rendent des comptes. « Les agences de sécurité n’ont pas su imposer des lignes directrices suffisantes pour protéger le grand public, en particulier les enfants (…). En ne faisant rien, l’OMS faut à son rôle, se dérobe à son devoir, qui est d’être la première, la principale agence internationale de la santé publique, » expliquent les auteurs de la pétition.

L’année dernière, Apple a vendu 28 millions de ses écouteurs sans fil. Une amélioration par rapport à 2017, année durant laquelle 16 millions d’AirPods avaient été vendus.