I ♥ my job : « J’orchestre un ballet aérien »

205

Qui ? Samira Moutawakil
Âge ? 40
Fonction ? Contrôleur aérien
Entreprise ? skeyes

En quoi consiste votre fonction ?

« Le job de contrôleur aérien consiste à garder les avions séparés les uns des autres, tout en perdant le moins de temps possible. Mes outils principaux sont mes yeux, mon radar et mon micro. Nous orchestrons un ballet avec de très grosses danseuses, des avions remplis de passagers. Nous devons utiliser l’espace aérien de manière optimale mais la priorité absolue reste la sécurité.»

Comment êtes-vous devenue contrôleur aérien ?

« Je voulais devenir pilote mais quand j’ai visité la tour de contrôle, j’ai trouvé cela encore plus chouette. Après avoir passé et réussi les tests de sélection, une formation, entièrement en anglais, nous plonge dans le monde du contrôle et de l’espace aérien. Il y a tout un réseau autoroutier au-dessus de nos têtes, il faut donc apprendre les règles de l’air, mais aussi les bases de l’aérodynamique, de la météorologie et de la navigation. Cette formation dure 2 à 3 ans. Par la suite, nous restons en formation continue, car le secteur est en constante évolution technologique.»

Qu’est-ce qui vous plaît le plus ?

« Il y a cette satisfaction du travail bien fait qui est très agréable. Nous avons une sacrée dose de stress à gérer au quotidien, mais ce stress nous booste et nous donne des ailes. C’est aussi un travail qui est tous les jours différents. Il n’a pas de routine, les conditions météorologiques changent et le trafic aussi. De plus, le fait de travailler dans la tour de contrôle est quelque chose de magnifique. Nous voyons les avions mais aussi les phénomènes météo, c’est un environnement de travail très agréable. Enfin, nous avons un salaire confortable, de l’ordre de nos responsabilités.»

Comment pouvez-vous devenir contrôleur aérien ?
Êtes-vous aussi un(e) avionista ?

Inscrivez-vous entre le 20 février et le 20 mars à l’examen de recrutement des futurs contrôleurs aériens via www.skeyes.be/fr/avionista