Une grasse matinée ne permet pas de rattraper les heures perdues

205
Photo OcusFocus / Istock.com

Selon une nouvelle étude, les quelques heures supplémentaires que l’on s’octroie le week-end ou les jours de congé ne suffisent pas à compenser le manque de sommeil accumulé durant la semaine.

Les chercheurs ont voulu savoir si dormir quelques heures en plus en fin de semaine était suffisant pour réduire les risques liés au manque de repos.

La réponse est simple: c’est « non », selon leurs conclusions publiées dans la revue Current Biology. « Ce qui est important de savoir, c’est que ce repos ‘réparateur’ n’est pas une stratégie efficace. Un manque de sommeil provoque des perturbations du métabolisme », a expliqué le co-auteur de l’étude, Kenneth Wright, de l’Université du Colorado.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont recruté des jeunes adultes en bonne santé qu’ils ont répartis en trois groupes. Le premier pouvait profiter de neuf heures de sommeil. Le second n’avait droit qu’à cinq heures sur la même période, tandis que le troisième devait dormir cinq heures en semaines, et ce qu’il souhaitait le week-end.

Des calories en plus

Ils ont constaté que le deuxième groupe avait une plus grande propension au grignotage après le dîner et à la prise de poids.

Durant le week-end de récupération du troisième groupe, les participants ont passé en moyenne une heure de sommeil de plus au lit. Mais ils ont également consommé des calories supplémentaires.

« Nos résultats montrent que la sensibilité à l’insuline spécifique aux muscles et au foie était plus mauvaise chez les sujets qui avaient récupéré le week-end », a expliqué le Dr Christopher Depner, co-auteur de l’étude. « Cette découverte nous montre que le sommeil réparateur du week-end n’est probablement pas un moyen efficace pour contrer la perte de sommeil, lorsqu’elle est chronique, en ce qui concerne la santé métabolique. »

La Sleep Research Society et l’American Academy of Sleep Medicine recommandent au moins sept heures de sommeil afin d’avoir une santé optimale.