L’obligation du tiers payant respectée par neuf généralistes sur dix

43
Ph. Pexels

L’obligation du tiers payant est respectée à 93,3% des médecins généralistes dans le cadre de prestations pour des assurés bénéficiaires de l’intervention majorée (BIM), selon des chiffres du Collège intermutualiste national (CIN).

En 2016, les autorités avaient repéré quasi 2.000 médecins généralistes se pliant à l’obligation «de manière insuffisante» et 162 qui ne s’y pliaient pas, selon Medi-Sphère. Ces médecins avaient reçu une lettre du Service d’évaluation et de contrôle médicaux (SECM). «Le nombre de médecins généralistes n’ayant jamais appliqué la mesure a chuté à 121 au cours du 1er trimestre 2018», indique l’institut. «Ce groupe représente 1,6% de l’ensemble des généralistes avec une moyenne d’une ou plusieurs consultations avec un patient BIM par jour (7.694 généralistes)».

Fin 2015, trois mois après l’entrée en vigueur de la mesure, ce taux n’était que de 74,7%. Fin 2016, il était passé à 86,4% et fin 2017, à 90,5%.

Le tiers payant a été introduit pour aider des personnes rencontrant des difficultés financières notamment. Depuis le 1er octobre 2015, les médecins généralistes doivent obligatoirement appliquer le tiers payant aux BIM.