La naissance d’un bébé, c’est six années de troubles du sommeil

344
Photo ArtMarie / Istock.com

D’après une étude effectuée par des chercheurs de l’université de Warwick, en Grande-Bretagne, les parents peuvent endurer des troubles du sommeil jusqu’à six ans après la naissance de leur bébé.

« Les mères souffrent davantage d’un sommeil perturbé que les pères », affirme Sakari Lemola, de l’Institut de psychologie de l’université britannique. Selon elle, « les parents qui le sont pour la première fois sont par ailleurs plus exposés aux troubles du sommeil ».

D’après l’étude, lors des trois premiers mois d’un nourrisson, une mère dort en moyenne une heure de moins qu’auparavant, tandis que le père ne perd qu’un quart d’heure de sommeil.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont sondé 2.541 mères et 2.118 pères entre 2008 et 2015. Les données ont été collectées par un institut spécialisé en recherches scientifiques à Berlin.