Entretien d’embauche : les 5 questions les plus souvent posées

379
Ph. Unsplash

L’entretien d’embauche est un événement stressant. « Qu’est-ce que je fais ? », « Est-ce que je vais avoir le poste ? », les questions fusent. Si vous venez de terminer vos études et que vous n’avez jamais eu à postuler, vous ne savez pas forcément à quoi vous attendre. Heureusement, la plupart des recruteurs tombent dans la répétition, vous pouvez donc vous préparer parfaitement. Voici les cinq questions les plus fréquemment posées, et comment y répondre.

1. Qu’est-ce qui vous attire dans ce travail ?

La chose la plus importante est tout d’abord de montrer que vous avez fait vos devoirs. Montrez ce que vous savez sur l’entreprise et sur la fonction spécifique. Ensuite, il faut vous vendre. Liez certaines de vos forces (pas des dizaines) à des compétences professionnelles. De cette façon, vous montrez que vous savez pourquoi vous postulez pour le poste et que vous êtes sélectif en ce qui concerne les entretiens d’embauche. Votre futur patron n’a pas vraiment besoin de savoir que vous avez également apporté votre CV au café du coin.

2. N’es-tu pas trop jeune pour ce travail ?

Soulignez les avantages de votre âge. Expliquez, par exemple, que vous êtes flexible et dynamique. Vous travaillez rapidement et n’êtes pas coincé dans les principes et les méthodes de travail.

3. Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?

Cette question s’inscrit dans la première. Ici, cependant, vous pouvez expliquer plus précisément vos qualités, mais essayez de vous assurer qu’elles sont liées au travail. En ce qui concerne les points faibles, il est préférable de choisir une situation spécifique. Soyez honnête, expliquez pourquoi vous avez eu un problème et ce que vous avez fait pour le résoudre. Faites attention, ce côté négatif ne doit évidemment pas être fatal pour le travail en question.

4. Comment gérez-vous les conflits ?

La diplomatie est cruciale ici. Ne vous engagez pas à parler de conflits sans fin que vous avez vécus pendant un travail d’équipe, car cela ne jouerait pas vraiment en votre faveur. Au lieu de cela, essayez plutôt de penser à une situation de conflit que vous avez résolue dans le passé.

5. Comment vos collègues décriraient-ils votre stage ?

Cette question ne s’applique évidemment que si vous avez effectivement effectué un stage. Mentir est hors de question, car votre nouvel employeur peut obtenir des informations. Essayez de lister les compétences que votre superviseur a considérées comme positives. Quelles caractéristiques sont utiles ? Quelle a été votre contribution pendant le stage ? Concentrez-vous sur cela et essayez d’être le plus réaliste possible.