Une gestion de la transition avec un appui aérien belge n’est pas à exclure

33

L’annonce jeudi par les Etats-Unis de leur disposition à maintenir 200 soldats en Syrie à titre temporaire semble ouvrir une période de transition, a indiqué vendredi le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, à l’issue d’une rencontre à la Maison-Blanche avec le conseiller à la Sécurité nationale du président Donald Trump, John Bolton. Dès lors, une gestion coordonnée avec d’autres pays dans le nord-est de la Syrie, éventuellement avec un appui aérien belge, n’est pas à exclure, selon le chef de la diplomatie belge.

« Une stabilisation dans le nord-est de la Syrie permettrait de stabiliser aussi la détention dans les camps (des djihadistes étrangers (les « Foreign Terrorist Fighters », FTF) et aller éventuellement vers une juridiction internationale, avec des poursuites dans la région », a affirmé M. Reynders.

Source: Belga