Fourgon volé en France: troisième inculpation, 1,7 million d’euros toujours introuvables

39

Un homme soupçonné d’être un complice du convoyeur de fonds qui s’était volatilisé le 11 février avec le chargement de son fourgon blindé, dont près de 1,7 million d’euros n’ont pas été retrouvés, a été mis en examen (inculpé) et incarcéré vendredi, a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny. Cet homme de 29 ans s’était rendu à la police lundi.
Il s’agit du conjoint de la femme, 29 ans également, arrêtée à Amiens avec le convoyeur de fonds de 27 ans après 24 heures de cavale, selon une source proche de l’enquête.
Il avait pris la fuite après cette double arrestation menée dans un appartement du centre-ville, « avec plusieurs sacs remplis de billets », selon la source proche.
Une partie du butin de 3,1 millions d’euros a été récupérée mais près de 1,7 million d’euros restent introuvables.
L’employé de la société Loomis, Adrien Derbez, ainsi que la jeune femme, ont été mis en examen à Bobigny et placés en détention provisoire le 16 février.
Le 11 février, le convoyeur avait déposé ses deux collègues près d’une agence Western Union d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Alors que ces derniers pénétraient dans l’agence, il était resté au volant. « A leur retour, le fourgon et le chauffeur avaient disparu », avait rapporté une source proche du dossier.
Le véhicule avait été retrouvé à quelques rues de là, vidé de son chargement, clé sur le contact et portes ouvertes.
Cette affaire rappelle celle de Toni Musulin, autre convoyeur de fonds qui avait disparu en novembre 2009 à Lyon avec son fourgon transportant 11,5 millions d’euros. La majeure partie du butin, 9,1 millions d’euros, avait été retrouvée dans un box qu’il avait loué. Condamné, il est sorti de prison en 2013. Les 2,5 millions manquants n’ont jamais été retrouvés.

source: Belga