Anthony Kumpen, suspendu quatre ans, nie avoir eu recours au dopage

55

Le pilote automobile Anthony Kumpen a été suspendu par le Tribunal flamand contre le dopage pour quatre ans, a-t-on appris vendredi. Le Limbourgeois a été testé positif aux 24 Heures de Zolder en août dernier. Des traces d’amphétamine ont été trouvées dans son urine. Kumpen s’est dit étonné et conteste la suspension. « Anthony Kumpen a été étonné de lire les publications qui ont paru à son sujet aujourd’hui », peut-on lire dans un communiqué transmis vendredi. « Il nie fermement avoir jamais eu recours au dopage dans le but d’améliorer illégalement ses performances ou son endurance ».

Le pilote belge, 40 ans, attribue le test positif à l’utilisation de médicaments pour le trouble de déficit de l’attention/ hyperactivité (TDAH), qui contiennent de la dexédrine. Le pilote conteste cependant avoir pris ce médicament sans prescription médicale. « Après un grave accident à Tours, ses symptômes connus de TDAH se sont accrus, de sorte que d’autres médicaments ont été nécessaires. Ces médicament ont bien été prescrits par un médecin », poursuit le communiqué.

Anthony Kumpen n’est pas d’accord avec la décision du tribunal. « Il a interjeté appel de la décision de la commission disciplinaire et attends la décision. Le présenter comme un dopé délibéré est tout à fait faux, particulièrement agaçant et très nuisible. La loi stipule que les suspensions temporaires sont communiquées aux associations sportives par des voies de communication sécurisées et confidentielles. Comme cela n’a pas été respecté ici, il a décidé de faire appel à l’avocat Omar Souidi pour poursuivre le responsable de cette erreur devant le tribunal compétent. »

Source: Belga