Un ado frôle la mort en prenant un selfie et raconte son histoire

254

Aux Etats-Unis, Triston Bailey, 18 ans, a frôlé la mort. Le jeune homme a fait une chute de 15 mètres pour prendre la photo parfaite. Sur son lit d’hôpital, il tente d’avertir les adolescents des dangers des selfies.

« J’aurais pu y passer »

« J’ai le pelvis cassé, une côte fracturée, un poumon perforé, mon visage est défiguré » raconte Triston au journal local CBS11. Le jeune homme a frôlé la mort, et tout cela car il avait décidé de se prendre en selfie sur le pont Mc Dermott à Dallas. Bien conscient qu’il aurait pu mourir, Triston revient sur son accident.

Avec des amis, il tentait d’escalader le pont pour se prendre en selfie avec les buildings de Dallas en arrière plan. C’est lors de son ascension que Triston est tombé. Après une chute de 15 mètres, il s’est effondré sous le pont. Le jeune homme confie à CBS11: »J’aurais pu y passer cette nuit là. J’aurais vraiment pu mourir. Un mouvement de plus et je n’étais plus là ». Triston espère que son accident dissuadera d’autres de prendre des risques inconsidérés pour des photos.

A l’hôpital méthodiste de Dallas où Triston est hospitalisé, les médecins n’en reviennent pas. Pour le docteur Amos, c’est un miracle que le jeune homme ne se soit pas brisé la nuque.  » Il aurait pu finir paraplégique » ajoute-t-il.  Hors de danger, le jeune homme entame un long chemin vers son rétablissement.

260 personnes décédées à cause des selfies

Si, pour Triston, l’histoire se finit bien, les selfies font des morts chaque année. D’après une étude de l’US National Library of Medecine, 260 personnes sont décédées entre 2011 et 2016, alors qu’elles tentaient de prendre un selfie. L’étude suggère aussi que des « no selfies zone » soient installées dans certains endroits.