A 19 ans, elle veut faire taire les critiques sur son mariage avec un homme de 62 ans

895
Ph. Facebook

Samantha, 19 ans, et JR, 62 ans, filent le parfait amour. Mais leur différence d’âge ne plaît pas à tout le monde. Lassée des critiques, la jeune femme a tenu à expliquer son choix.

Originaire d’Arkansas, aux Etats-Unis, Samantha a rencontré l’homme de sa vie à 18 ans, via des amis communs. Malgré une différence d’âge de plus de 40 ans,  lors de leur rencontre, le coup de foudre a été immédiat et mutuel.

« Pédophile » ou « voleur d’enfants », les insultes fusent

Dès le début, leur relation n’a pas plu à tout le monde, à commencer par la famille de Samantha. Ses parents n’ont pas accepté une telle différence d’âge. La jeune femme a donc décidé de quitter la maison et d’emménager dans un appartement où JR l’a ensuite rejointe. Le couple s’est rapidement fiancé et Samantha s’est mariée avec JR le 8 janvier 2018.

Aujourd’hui, la jeune mariée de 19 ans doit encore faire face à de nombreuses critiques et remarques. Elle raconte que presque chaque jour des inconnus traitent son mari âgé de 62 ans de « voleur d’enfants », de « pédophile » et le prennent pour son grand-père. « Il n’y a pas un instant où quelqu’un ne fait pas un commentaire sur notre relation, c’est juste épuisant », témoigne Samantha.

Les garçons de son âge « trop immatures »

« Nous avons déjà assez de moments difficiles avec nos familles et nos amis qui n’acceptent pas notre relation, alors quand des étrangers s’y mettent, ça devient beaucoup trop », confie la jeune femme. Elle a donc décidé de s’exprimer dans les médias pour que les gens comprennent leur histoire et qu’ils arrêtent de les discriminer.

« Quand j’ai vu JR, j’ai tout de suite été attirée par sa prestance et par le fait qu’il était un gentleman. Il avait ce que je n’avais pas trouvé chez d’autres hommes auparavant. J’ai fréquenté des garçons de mon âge mais ils étaient très immatures et ils ne savaient pas comment traiter leur partenaire », raconte Samantha.

Des désirs d’enfants

Aujourd’hui, le couple essaie d’avoir un enfant. « Bien que JR ait eu un enfant d’une relation antérieure, nous voulons avoir nos propres enfants et fonder une famille. Nous pensons que le moment est venu », estime la jeune femme américaine qui conclut en espérant que l’arrivée d’un enfant mettra un terme à la violence et aux insultes afin qu’ils puissent l’élever dans un environnement paisible et sain.