Dans ce peuple, les habitants vivent avec les morts

1143
Capture YouTube

Connaissez-vus les Torajas ? Ce peuple vivant dans les montagnes d’Indonésie a une conception de la mort bien différente de la nôtre. Les habitants continuent des cohabiter avec les défunts momifiés.

Les Torajas vivent au nord de l’île des Célèbes en Indonésie. Ce groupe ethnique de confession chrétienne a une conception de la mort très différente de la nôtre. Pour eux, la mort est une nouvelle étape de la vie. Avant de partir vers l’au-delà, les défunts continuent de faire partie intégrante de la vie au sein de la famille.

Des momies parfois conservées des années

Après un décès, le corps est momifié grâce à des injections de formol et peut être conservé quelques semaines, quelques mois et même parfois plusieurs années. Pendant ce temps, la momie fait partie de la vie. Les proches touchent, transportent et font la conversation au corps momifié comme si la personne était encore en vie. Le défunt est considéré et traité comme un proche malade. Il reçoit ainsi de l’eau et de la nourriture chaque jour. On lui donne même des cigarettes.

Capture YouTube
Capture YouTube

Un tourisme funéraire

Pour les Torajas, une personne ne peut être vraiment considérée comme morte et son âme libérée qu’après des funérailles. Appelée « Rambu Solo », la cérémonie dure plusieurs jours et coûte très cher à la famille. Chaque année, des centaines touristes viennent assister à ces rites. Même s’il manque d’infrastructures et qu’il n’y a pas d’aéroport sur l’île, le gouvernement indonésien veut promouvoir les rites funéraires des Torajas. Le but est d’attirer les touristes au-delà des destinations phares comme Bali et de les emmener jusque dans les terres des Torajas et dans cet archipel méconnu.

Capture YouTube

Voici quelques vidéos de ces rites. Attention, certaines images peuvent choquer :