Évaluation négative pour l’assistance vidéo lors de la 26e journée

43
Évaluation négative pour l'assistance vidéo lors de la 26e journée

L’assistance vidéo a fait l’objet d’une évaluation négative mardi de la part du patron des arbitres Johan Verbist en raison des décisions prises lors de la 26e journée de Jupiler Pro League. Seule une intervention sur trois a été jugée correcte. Lors du match au sommet entre l’Antwerp et Anderlecht (0-1), l’assistance vidéo a pris la bonne décision, selon Verbist, sur la phase du penalty entre Lamkel Zé et le gardien Didillon. L’Antwerp a tout d’abord reçu un penalty, mais le VAR est intervenu et l’arbitre Van Driessche est revenu sur sa décision. Il a alors donné un carton jaune pour simulation à Lamkel Zé.

L’assistance vidéo s’est toutefois trompée lors du duel entre Waasland-Beveren et La Gantoise (2-1). Selon Verbist, les Waeslandiens auraient dû jouer à dix à partir de la 38e minute. Caufriez a, en effet, manqué le ballon et il a planté ses crampons sur la cheville de Brecht Dejaegere. L’arbitre Laforge l’a alors averti d’un carton jaune. « Le VAR aurait dû intervenir ici. La faute de Maximiliano Caufriez méritait un carton rouge », selon le patron des arbitres.

Enfin, lors de la rencontre Mouscron- Cercle Bruges, l’assistance vidéo est intervenue alors qu’elle n’aurait pas dû le faire. À la 78e minute, Friede a perdu l’équilibre après avoir été tiré par le bras. Pendant sa glissade, il a touché Delacourt au tendon d’Achille. L’arbitre Boucaut a laissé jouer mais le VAR est intervenu. « Après avoir vu les images, l’arbitre a brandi un carton jaune en direction de Friede. Le VAR n’aurait pas dû intervenir ici car il ne s’agissait pas d’un carton rouge », selon Verbist.

Source: Belga