Des messages d’amour garnis de micropolluants

59
Photo YouTube

Cela part d’un bon sentiment, d’une envie de paix, d’offrir un peu de bonheur… Mais les messages d’amour peints de couleurs vives sur des cailloux et des galets sont des nids à micropolluants.

C’est une mère de famille américaine qui a lancé le concept ‘Love on the rocks’ en 2017. Depuis, l’idée a conquis le monde entier, tandis qu’en Suisse une groupe Facebook compte même près de 8.000 fans.

De quoi s’agit-il? Simplement égayer la nature. Prendre des cailloux, les peindre de couleurs vives, y mettre des messages de paix et d’amour pour ensuite les disséminer. « C’est génial pour occuper nos enfants loin des écrans, et ça égaie nos balades », explique ainsi une maman du canton de Vaud.

Oui mais voilà… Au Texas et en Nouvelle-Zélande, ces pierres colorées ont déjà été interdites dans les parcs régionaux. D’après la Government Canyon State natural area, basée à San Antonio, cette pratique « n’est pas propice au maintien d’une zone naturelle. »

Le problème se situe évidemment dans la peinture utilisée qui contient généralement des métaux lourds susceptibles de se retrouver dans les sols et les eaux. « J’en appelle donc au bon sens des gens« , a lancé Frédéric Hofmann, de la section Chasse, pêche et surveillance à la Direction générale de l’environnement du canton de Vaud. « L’utilisation de peinture biodégradable est indispensable! Nous avons un vrai souci aujourd’hui avec les micropolluants. »