La Terre est plus verte qu’il y a 20 ans

Ph. Nasa

C’est une annonce étonnante faite par des chercheurs de la Nasa : la Terre est plus verte qu’il y a 20 ans. Les programmes de plantation d’arbres en Chine et en Inde n’y sont pas pour rien.

Depuis 1999, le NASA Earth Observatory étudie la Terre et diffuse les images ainsi que toutes les données scientifiques relatives au climat et à l’environnement de la Terre recueillies par les satellites et les sondes de la NASA. Ce lundi 11 février, ce département de la Nasa a publié les résultats d’une étude montrant que la Terre est aujourd’hui plus verte qu’il y a 20 ans. Entendez par là que les zones boisées et feuillues sont plus importantes sur la surface de la Terre qu’à la fin des années 1990.

AFP PHOTO / Johannes EISELE

Une planète plus verte

Ces conclusions ont été rendues possibles grâce aux instruments d’observation scientifique embarqués par le satellite Terra. Chaque jour, depuis 20 ans, le système MODIS prend jusqu’à quatre photos de chaque endroit de la Terre. En analysant les images, les chercheurs de la Nasa ont pu remarquer le verdissement de la Terre. « Il y a désormais 2 millions de m² de végétation en plus chaque année par rapport au début des années 2000 », souligne le rapport de la Nasa.

La contribution de la Chine et de l’Inde

L’Inde et la Chine ont grandement contribué à rendre la surface de la Terre plus verte. En effet, selon la Nasa, ces deux pays représentent un tiers du verdissement de la Terre alors qu’ils ne représentent que 9 % de la surface de la Terre couverte de végétation. Ces résultats sont l’effet de l’application de programmes de plantation d’arbres en Chine et du développement de l’agriculteur intensive dans les deux pays. La reforestation est désormais une priorité en Chine. L’an passé, le pays s’était fixé pour objectif de planter 6,6 millions d’hectares de forêt. En 2017, en Inde, 800.000 habitants s’étaient rassemblés pour battre un record du monde en plantant plus de 50 millions d’arbres en 24h.

Un message positif

Ces données satellite montrent également l’inquiétante déforestation dans les régions tropicales comme au Brésil et en Indonésie. Néanmoins, Rama Nemani, scientifique à la Nasa et co-auteur de l’étude, voit un message positif dans ces nouveaux résultats. « Une fois que les gens réalisent qu’il y a un problème, ils ont tendance à le régler. Dans les années 1970 et 1980, en Chine et en Inde, la situation concernant la perte de végétation n’était pas bonne. Dans les 1990, les gens s’en sont rendu compte et aujourd’hui, les choses s’améliorent. Les humains sont incroyablement résilients, c’est ce que nous voyons sur les données satellite », a conclu le chercheur.