Thierry Neuville peut se succéder au palmarès du rallye de Suède

96
Thierry Neuville peut se succéder au palmarès du rallye de Suède

Ce jeudi, le rallye de Suède s’élance de Torsby. La 2e des 14 manches du championnat du monde WRC est la seule à se disputer sur neige et où les pneus cloutés sont autorisées. Une première spéciale spectaculaire de 1,9 km lancera la course jeudi soir à Karlstad. Au total 19 étapes chronométrées d’une longueur totale de 316,8 km kilomètres seront disputées de jeudi à dimanche. La traditionnelle power stage de Torsby (8,93 km) bouclera l’épreuve dimanche peu avant 13 heures. Le rallye de Suède est une exception dans le championnat. Courir à grande vitesse, s’adosser aux murs de neige et glisser sur la neige et la glace avec des pneus étroits dotés des crampons de 6,5 mm de long.

Le parcours 2019 sera identique à celui de 2018 le vendredi et le dimanche. Un seul changement interviendra samedi : la 12e spéciale de Torntorp est remplacée par celle de Rämmen, empruntée pour la dernière fois en 2016 mais dans le sens inverse.

Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupe WRC), vainqueur en Suède il y a douze mois, sort d’une première course prometteuse cette année à Monte-Carlo, lors de la course d’ouverture, où il a presque fait jeu égal avec Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC), le champion du monde et régional de la course. Le Belge, le Français et Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) font figure de favori, avec derrière eux une série d’outsiders Latvala (Toyota Yaris WRC), Meeke (Toyota Yaris WRC), Lappi (Citroën C3 WRC) et Loeb (Hyundai i20 Coupe WRC).

Le rallye de Suède est demeuré une exclusivité scandinave de 1973 à 2003. En 2004, Sébastien Loeb a été le premier à briser cette hégémonie. Le Français a été imité en 2013 par Ogier, qui remporta également le rallye en 2015 et 2016. L’année dernière, Thierry Neuville est devenu le 3e non-Scandinave à maîtriser la neige et la glace suédoise.

Source: Belga