Peste porcine africaine: un mandat d’arrêt confirmé

82

La chambre du conseil d’Arlon a confirmé, mardi, pour un mois, le mandat d’arrêt de l’un des inculpés dans le cadre de l’instruction judiciaire concernant le dossier de la peste porcine africaine tandis que la comparution du second a été reportée à vendredi car celui-ci n’a pas pu avoir accès à son dossier dans de bonnes conditions, a indiqué le parquet du Luxembourg. Il s’agit des seules informations délivrées par le parquet qui reste tenu aux injonctions de la juge d’instruction en charge du dossier en matière de communication. Les chefs d’inculpations et les motivations pour un placement sous mandat d’arrêt, de même que des éléments sur l’identité des suspects, n’ont dès lors, à ce stade, pas encore été publiquement précisées par le parquet.

Selon des informations qui ont circulé la semaine dernière dans la presse, le premier inculpé est un garde-chasse privé et l’autre un gestionnaire de chasse. Avant d’être inculpés et placés sous mandat d’arrêt, ceux-ci ont été entendus, la semaine dernière, de même que d’autres personnes dans le cadre de l’enquête sur la découverte du virus de la peste porcine africaine sur des sangliers, en Gaume, dans la région d’Etalle en septembre dernier. Dans le volet judiciaire, le parquet du Luxembourg avait dans la foulé saisi un juge d’instruction.

Source: Belga