L’adolescente qui a sauté d’une fenêtre à Don Bosco aurait été victime de harcèlement

179
Google

Une adolescente, élève au collège Don Bosco, situé chaussée de Stockel à Woluwe-Saint-Lambert, avait sauté hier du quatrième étage d’un bâtiment.

Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur les circonstances de ce drame. D’après plusieurs élèves, la victime était la cible de harcèlement. « Elle n’était pas bien dans ses baskets, » raconte une camarade au Het Laatste Nieuws.  « Je ne la connais pas personnellement, mais je sais que d’autres personnes se moquaient d’elle car elle était trop mince. Elle pleurait de temps en temps à l’école. » Des faits non confirmés par le directeur de l’école qui assure simplement qu’une cellule psychologie avait été mise en place. « Quant à ce qui s’est exactement passé avant les faits, je ne sais encore rien dire. L’enseignant m’a confirmé qu’il ne s’était rien passé de spécial pendant son cours (…). Les faits ont énormément choqué les élèves. Nous avons fait en sorte qu’ils puissent se confier à un psychologue. »

Le directeur a tenu à rappeler que le problème du harcèlement était pris au sérieux dans son établissement. « Nous avons une équipe spéciale qui peut être contactée par les étudiants en cas de harcèlement. Un policier spécialisé est même venu sensibiliser les jeunes sur la problématique. » Avant de poursuivre. « Nous allons également voir si nous devons prendre des mesures pour que les fenêtres des classes ne puissent plus s’ouvrir totalement. »

Les jours de l’étudiante ne sont plus en danger. Elle aurait les jambes cassées et se trouve à l’hôpital au côté de sa famille.