L’entourage peut influencer l’image que l’on a de son corps

86
©Rawpixel / Istock.com

Un nouvelle étude publiée dans Body Image, menée par des chercheurs de l’université de Waterloo au Canada, révèle que passer du temps avec des personnes qui ne sont pas préoccupées par leur corps peut améliorer nos propres image corporelle et nos habitudes alimentaires.

Pour cette étude, les chercheurs ont analysé les comportements de 92 étudiantes âgées de 17 à 25 ans. Il leur a été demandé de tenir un journal quotidien pendant sept jours consécutifs dans lequel elles devaient noter leurs interactions avec des personnes focalisées sur le corps ou non.

Les chercheurs ont étudié la fréquence quotidienne des interactions entre les participantes et les personnes étant ou non focalisées sur leur image corporelle. Ils ont également mesuré le degré d’appréciation que les participantes avaient de leur corps. Pour finir, ils ont évalué la façon dont chaque participante s’était alimentée : de manière intuitive, en fonction de leur besoin de manger, ou bien en se concentrant sur des objectifs de poids.

L’impact positif de certaines personnes

Après avoir examiné l’influence de ces interactions sociales sur l’image corporelle, les chercheurs ont déduit que le fait de côtoyer des personnes obnubilées par leur corps est préjudiciable alors que passer du temps avec des personnes non centrées sur leur image corporelle avait un impact positif.

« L’insatisfaction corporelle est omniprésente et peut avoir un impact considérable sur notre humeur, notre estime de soi, nos relations et même les activités que nous poursuivons », explique Allison Kelly, professeur de psychologie en psychologie à l’université de Waterloo. « Il est important de réaliser que les personnes avec lesquelles nous passons du temps influencent réellement notre image corporelle. Si nous pouvons passer plus de temps avec des personnes qui ne sont pas préoccupées par leur corps, nous pouvons réellement nous sentir beaucoup mieux avec notre propre corps », poursuit-elle.

Le fait de passer du temps avec des personnes non focalisées sur leur propre image corporelle permet en parallèle de prévenir d’éventuels troubles du comportement alimentaire et d’adopter un mode d’alimentation plus intuitif, respectant réellement les besoins et attentes de son propre corps.