Découvertes MiNT : Semaine psychédélique dans vos playlists

66
O.R.A

Rencontre intemporelle avec Alain Pire Expérience et leur fabuleux nouveau single « Run Away », puis découverte intégrale d’un groupe de 5 Bruxellois, O.R.A, qui vise rien moins que… l’extase.

Alain Pire Expérience – Run Away

C’est l’histoire d’un guitariste qui a formé un trio autour de son nom et qui prépare son 3e album, « APEx », promis au mois de mai 2019. Influencé à la fois par le psychédélisme des années 60 sur la forme et objectivement par la Jimi Hendrix Experience sur le nom, Alain Pire Expérience vient de livrer le 24 janvier dernier un single – énergique et enjoué – qu’on a l’impression de connaître depuis toujours. « Run Away » met tout le monde d’accord, à commencer par les générations (ce n’est pas rien).

Alain Pire n’est pas un perdreau de l’année. Le musicien belge est né à Huy en 1953 et a débuté comme batteur en 1968 dans un groupe. Plus tard, il accompagnera Jo Lemaire en 1980. Il n’y a pas de hasard. Son sujet de thèse n’est autre que « La musique psychédélique britannique ». En 2011, il sort une anthropologie du Rock Psychédélique anglais et traduit la biographie de Syd Barrett l’année suivante.

Quelques mots sur le groupe qui gravite autour de lui : il a été formé il y a un peu plus de quatre ans et l’album « Cambridge », sorti en 2014, a reçu un accueil chaleureux, tout comme « Songs from the 13th Floor » paru début 2017. Les trois comparses ont donné une série assez remarquable de concerts depuis lors, dont deux étapes britanniques plutôt remarquées : d’abord en mai 2018 au Cavern Club de Liverpool, puis à l’occasion du festival psychédélique de Cardigan, en août dernier.

À la faveur du futur album « APEx », plusieurs dates sont déjà programmées pour les mois à venir, notamment les 4 et 15 mai prochain de retour au Cavern Club. Alain Pire Expérience passera par Tamines (1er juin), Matagne la Petite (14 juin), puis plus tardau Good Vibrations de Marchin le 10 août, au Gevarenwinkel Festival le 23 août et au Golden Age Rock Festival de la Caserne Fonck le lendemain.

En attendant, on dévore « Run Away », en attendant de pouvoir confirmer tout le bien qu’on pense du musicien et de ses acolytes.

O.R.A. – Extase

O.R.A. est un quintet. Son nom renvoie à l’expression « Organic Random Atmosphere » : le groupe se qualifie lui-même d’indie et s’est formé à Bruxelles en 2016. Leur premier single « Extase » nous plonge dans une ambiance particulièrement obsédante. Ni tout à fait rock ni tout à fait progressive. Avec ce pari artistique : vous faire tomber amoureux(se) à la première écoute.

Où les voir avant la consécration ? Après avoir partagé l’affiche avec les géniaux Kings of Edelgran fin janvier, ils participeront (avec Atome, Sonnfjord ou encore Chance) le 12 février au Point Culture de Bruxelles dans le cadre de la soirée consacrée au soutien des victimes de guerre.

https://www.youtube.com/watch?v=MoYmOK1li-Q

La découverte musicale de MiNT, du lundi au jeudi à 10h30 et 18h30 sur MiNT.

Cédric Godart